Anniversaire de l’Empereur

empereur japonais

L’empereur du Japon (天皇, tenno) est le chef de l’état japonais mais n’a qu’un rôle symbolique depuis 1947. L’empereur actuel, Akihito, est le 125e de sa lignée. L’origine de cette dynastie remonte au Ve siècle, il s’agit de la plus longue dynastie au monde. La famille impériale réside à Tokyo depuis le milieu du XIXe siècle.

Chaque année, à l’occasion de son anniversaire – le 23 décembre – l’empereur Akihito ouvre les portes de son palais aux visiteurs. Il s’agit de la seule journée où l’on peut entrer librement dans cette immense propriété située au coeur de Tokyo. En temps normal, seuls certains jardins sont ouverts au public. C’était donc l’occasion à la fois d’entrer dans le palais et de voir la famille impériale en vrai…

L’évènement s’est déroulé en toute sobriété : pas de fanfare, pas de musique, pas de défilé, juste un discours succinct, une apparition d’environ cinq minutes. Comme d’habitude au Japon, tout était parfaitement organisé, les visiteurs divisés en plusieurs groupes et sous-groupes pour éviter toute bousculade. L’empereur a en réalité effectué trois apparitions aux côtés de sa famille à 30 minutes d’intervalle, afin que tout le monde puisse assister au discours. Lors de son apparition, la foule crie « banzai! », « longue vie à l’empereur! ». Je n’ai pas compris le discours dans sa totalité, mais l’empereur a fait référence au tremblement de terre et au tsunami de mars ainsi qu’au typhon qui a frappé l’archipel au mois de septembre dernier.

Un groupe d’extrême droite…

Drapeau extreme droite

Cet évènement est apparemment souvent le point de rendez-vous de groupes d’extrême droite, adulateurs de l’empereur. Ils en profitent pour distribuer quelques tracts, rien de très méchant. La seule chose qui a attiré notre attention, ce sont les étranges drapeaux qu’une centaine de personnes brandissait aux côtés du drapeau japonais (voir la photo ci-dessus). Après quelques instants de réflexion… Oui il s’agit bien de l’île de Taïwan représentée sur ce drapeau.

Le message est clair: ces personnes revendiquent l’appartenance de Taïwan au Japon. L’île de Taïwan a été une colonie japonaise pendant 50 ans, de 1895 à 1945, et les relations entre les deux pays sont parfois compliquées depuis cette séparation. À la sortie du palais, un des militants nous distribue un tract en nous affirmant « Taïwan est la propriété de sa majesté l’empereur », plus de doute quant au message porté par ce groupe. Ce genre d’évènement reste, heureusement, anecdotique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.